Le bulletin d'Asclépia

Février 2015

 stethoscope

SOIGNER REND T-IL MALADE ?

ordonnance

Quelques chiffres
  • le taux d'absentéisme dans le secteur privé de la santé, atteint 5,9% en 2013, soit plus que la moyenne nationale de 4,26% (1)
  • la durée moyenne des arrêts maladie à l’hôpital a atteint 24 jours (2)

 

 

 

 

« Agir est devenu une urgente nécessité :

 Humaine,

sanitaire,

économique. »

Ce n’est pas nouveau, les métiers du soin figurent parmi les métiers les plus exposés : risque biologique et viral, contrainte physique, pression psychologique, contraintes temporelles et organisationnelles, exposition aux produits chimiques et aux radiations, risque de violence et d’agressions physiques ou verbales. Les statistiques comme la gestion au quotidien des plannings montrent que le phénomène de l’absentéisme dans le secteur de la santé s’aggrave ces dernières années, alors que les risques inhérents au métier n’ont que peu évolué.

LA FIN D'UN TABOU

Finalement qu’est ce qui a changé ? Tout d’abord, c’est le regard porté sur ce phénomène, qui change. Cela n’est plus tabou d’évoquer la santé des soignants : les pouvoirs publics

 

Nos experts vous accompagnent dans vos démarches de prévention et de réduction de l'absentéisme :

 

Contactez-nous

 

 

commandent des études sur la question, les fédérations s’en préoccupent, les médias communiquent sur le sujet.
Plusieurs hypothèses ont été émises expliquant les causes sociologiques, individuelles, collectives, organisationnelles, psychologiques, managériales, environnementales, sociétales, technologiques, démographique de cet absentéisme.
Mais elles ne reposent sur aucune étude bien précise, car il n’existe aujourd’hui que peu de données fiables et actualisées sur l’absentéisme des soignants.(3)
La fin de ce tabou et l’intérêt nouveau pour cette question permettront de d’accéder à des statistiques fines qui aideront à diagnostiquer les causes de cet absentéisme, et donc, de mieux le soigner.

 

UNE URGENTE NÉCESSITÉ

Agir est devenu une urgente nécessité:

 

Humaine : comment accepter que ceux qui se dévouent pour soigner leurs semblables en pâtissent ?

Sanitaire : la « vulnérabilité » croissante des soignants remet en cause la qualité de la prise en charge des patients.

Nécessité économique enfin : confronté à une demande croissante et des moyens en diminution, le système de santé a besoin de toutes ses forces vives.

Asclépia vous conseille:

1. « Connais toi toi-même »

quel(s) type(s) d’absentéisme(s)  connait votre structure ? AT? Maladie courte? Longue? Quel métier ? Quel secteur ?  Chaque type d’absentéisme appelle une réponse adaptée.

2. Développer la prévention avant le contrôle : 13 % des arrêts de courte durée et 11 % des arrêts longs seraient abusifs. En favorisant la prévention, vous agissez sur les 90 % restants.

3. Favoriser et valoriser ceux qui sont présents par tout moyen : reconnaissance verbale, pécuniaire, honorifique, …

 

 

(1) Baromètre de l’Absentéisme 6ème édition ALMA CG – sept. 2014; (2) L’absentéisme des personnels soignants à l’hôpital - Comprendre et agir. de Brami Laurent, Damart Sébastien, Detchessahar Mathieu, Devigne Michel, Habib Johanna, Kletz Frédéric, Krohmer Cathy Presses des Mines 05/2014; (3) étude PRESST NEXT 2010/ et SESMAT 2011 (médecins)

Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com